Ernest Nuamah contre le Stade Rennais
Ernest Nuamah contre le Stade RennaisCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
AFFAIRE

OL - INFO BUT! : Reims à la manœuvre, pas de menace directe de la FIFA dans l’affaire Nuamah

Si certains craignent déjà l’interdiction de recrutement de la FIFA concernant le dossier Ernest Nuamah, l’OL est encore très loin d’en arriver à un tel extrême. Explications.

Zapping But! Football Club OL - OM : la meilleure rivalité de Ligue 1 aujourd'hui ?

Comme révélé par L’Equipe, la FIFA va ouvrir prochainement une "information de suivi" afin d'éclaircir le prêt d'Ernest Nuamah de Nordsjaelland à l'OL en passant par un transfert à Molenbeek. Il nous a été confirmé que plusieurs clubs de Ligue 1 ont saisi l’instance en ce sens pour comprendre l’arrivée du Ghanéen à Lyon et s’assurer qu’il n’y a aucune irrégularité dans le deal.

Selon nos informations, le Stade de Reims et son président Jean-Pierre Caillot seraient à la tête de cette fronde après s’être fait chiper le transfert de Nuamah par Molenbeek, un club dont le budget (13-14 M€) est inférieur au montant du transfert.

Pour autant, il n’est pas certain aujourd’hui que l’information de suivi débouche sur une enquête de la FIFA, qui a déjà eu à répondre des accusations des clubs belges au début du mois de septembre. Dès son communiqué du 1er septembre, John Textor était déjà revenu sur ces accusations, assurant avoir obtenu l’aval par courrier de l’instance mondiale et de la DNCG française et avoir fait les choses dans les règles.

La fiche de l'OL sur But! Football Club

Pas encore d’enquête ni de risque de sanctions à l’instant t

Aujourd’hui, Ernest Nuamah appartient à 100% au club de Molenbeek, qui l’a prêté sans option d’achat à l’OL, puisque c’est le modeste club belge qui a payé le transfert à Nordsjaelland en recevant l’argent directement d’Eagle Football. Un deal de multipropriété assez classique qui ressemble sur le papier à celui de Romain Faivre, acheté par le Bournemouth de Bill Foley et prêté dans la foulée au FC Lorient… Même si, dans le cas de l’OL et du fait de ses sanctions, c’est le petit club qui rend service au gros.

On peut néanmoins comprendre le désarroi de certains clubs et l’envie de ceux-ci de faire durcir les règlements de la FIFA en matière multipropriétés et de transferts. Du côté de l’OL, où l’on joue avec les règles existantes et les précédents, on garde une relative sérénité sur les suites du dossier. Une chose est certaine aujourd’hui : si procédure il y a, celle-ci prendra du temps et cela ne perturbera pas le Mercato de janvier des Gones où John Textor a promis d’investir suite à la levée des sanctions de la DNCG.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Si certains craignent déjà l’interdiction de recrutement de la FIFA concernant le dossier Ernest Nuamah, l’OL est encore très loin d’en arriver à un tel extrême. Le dossier n'en est qu'à ses débuts et rien ne dit qu'il débouchera sur quoi que ce soit.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.